Supporter du PSG : le cas de conscience

Le championnat de France de football n’a jamais été aussi serré, avec deux équipes à égalité de point à 3 journées de la fin : Marseille et Bordeaux. Lyon est actuellement troisième juste devant le PSG. Or, cette troisième place permet de disputer le tour préliminaire de la Champion’s League, la prestigieuse coupe d’Europe.

Pour les supporters du PSG, cette 36e journée de samedi pose un vrai cas de conscience.

En effet, Paris va jouer contre Auxerre, alors que dans le même temps, Marseille va accueillir Lyon.

En temps normal, un supporter est une personne qui vient encourager son équipe afin de la porter vers la victoire. On pourrait donc penser que le supporter parisien va soutenir son club, afin qu’il puisse décrocher la troisième place et tenter de se qualifier pour la lucrative « C1 » (abréviation qui désigne  la Champion’s League), qui offrirait à son club des revenues importants indispensables pour recruter de meilleurs joueurs… etc, etc. Je ne vous fais pas un dessin, vous avez compris.

Et quoi de mieux qu’une défaite de son concurrent direct, dans le cas présent Lyon, pour prendre un avantage significatif à deux matchs de la fin de la saison.

Mais il existe dans le football une notion qui dépasse tout entendement : c’est la rivalité historique, souvent irrationnelle et parfois haineuse, qui peut opposer deux clubs, deux villes. Paris et Marseille se détestent en France, comme Barcelone et le Real Madrid en Espagne – El Clasico – ou encore Manchester et Liverpool en Angleterre.

Et quand deux clubs se disputent les titres, leurs supporters se disputent tout court. Les PSG / OM sont toujours le spectacle d’incidents. Et pourtant, rien en comparaison avec la violence de certains derbys italiens… c’est dire !

Ce week-end donc, le supporter parisien se trouvera confronté à un vrai cas de conscience : peut-il souhaiter la défaite de Lyon, et donc la victoire de Marseille, pour que son équipe accède à la 3e place du championnat ? Doit-il, au nom de la haine héréditaire qu’il voue à l’ennemi sudiste, encourager le club qui risque de priver sa propre équipe de participer à la C1 ?

Si je me fie à ce que j’ai entendu hier soir à la radio, et relayé sur le blog de cette même radio,  le choix est déja fait : Paris va soutenir Lyon, afin que le club rhodanien prive Marseille de points importants pour décrocher le titre de champion de France.

Morceaux choisis et authentiques :

« Je préfère jouer la Europa Cup et ne pas supporter l’om que supporter ces buveurs de pastis à pas d’heure et jouer une hypothétique place préliminaire pour la ligue des champions »

« Un vrai sup du psg n’est jamais pour l’om donk ce qui seron pour l’om dimanche c’est des fau sup du psg »

« Jamais de la vie! Plutôt mourir que de voir Marseille champion […] Je hais l’OM, sans violence, mai je hais ce club. Je ne supporterais pas l’OM dimanche et je crois que tous les vrais supporters parisiens seront du même avis que moi »

L’identité du supporter se forgerait donc dans la douleur acceptée de voir son équipe échouer, pour autant que son pire ennemi ne gagne pas.

Un vrai cas de conscience auquel les parisiens ont déja été confrontés en 1999. Au terme d’une saison décevante, Paris accueille Bordeaux qui, en cas de victoire, peut ravir le titre à Marseille. Et c’est dans une ambiance surréalisté que les supporters parisiens soutiennent Bordeaux, acclamant les tirs de cadrés, applaudissent les buts bordelais et sifflent leur propre équipe.

Je ne sais pas jusqu’où un supporter peut aller. Autant il est capable de consacrer du temps et de l’argent pour suivre son équipe dans ses déplacements, créer des banderoles (pas toujours de bon goût, certes) et animer un stade avec une ferveur incroyable…autant il est prêt à priver son équipe de C1 simplement pour ne pas voir Marseille champion.

Et quand il est en bande, le supporter a montré à travers ses pires facettes à travers le hooliganisme et les violences qui ont conduit à la mort.

Décidément, le football est un sport étrange.

Mais le supporter l’est sans doute encore plus !

Publicités

2 commentaires

  1. ben alors laurent, ils jouent pas avec un ballon ovale donc je comprends pas ce post… 🙂
    bises
    G@G

    • Mais tu sais pourtant bien que j’aime le sport en général.
      Maintenant c’est vrai que ça me viendrait pas à l’idée de souhaiter la défaite du Stade Toulousain pour éviter que Paris ou Biarritz ne gagne…
      Les supporters oublient parfois que tout ceci n’est et ne reste que du sport !


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s