Critique ciné : J.Depp mieux que H.Potter

Johnny Depp est pour moi – c’est mon avis, et je le partage – l’acteur le plus doué de sa génération. Il prouve une nouvelle fois son talent dans Public Enemies, un excellent film de gangster des années 30.

De son côté, Harry Potter nous offre un 6e opus un peu fade,  à l’image du livre. Après le 5e, que j’avais déjà trouvé moins bien, il faut espérer que le dernier épisode retrouve la magie des premiers.

Tiré d’une histoire vraie, « Public Enemies » raconte la vie de John Dillinger, braqueur de banques dans les années 30 aux Etats-Unis, et qualifié d’ennemi public numéro 1 à l’époque.

J’ai bien aimé le film pour plusieurs raisons : cette histoire, que je ne connaissais pas, est bien servie par la façon ultra-réaliste avec laquelle Michael Mann la raconte, évitant tous les ralentis inutiles dont abusent aujourd’hui trop de films, ainsi que par l’interprétation de J. Depp, mais aussi de Marion Cotillard. Christian Bale, l’agent Melvin Pulvis qui traque Dillinger, est un peu en dessous, trop guindé dans son personnage.

Si les costumes et décors sont parfaits, la réalisation nous offre aussi quelques prises de vues originales – visages en gros plans filmés caméra au poing, très rapidement, quitte à être  un peu troubles – mais aussi, et je le regrette, un espèce de faux-rythme qui ralentit un peu trop le film (sensation déjà ressentie avec « Heat », où l’intrigue traine un peu en longueur).

Principale réserve sur le film – en dehors du faux rythme – le choix du réalisateur de ne pas expliciter plus la popularité de Dillinger à l’époque. Du coup, on se focalise sur l’histoire d’amour, parfois un peu trop, au lieu d’enrichir le film en explorant la popularité du brigand.

Conclusion : Michael Mann nous livre un bon film, mais sans lui donner le petit plus qui en aurait pu en faire l’égal d’un « Bonnie et Clyde »

De son côté, Harry grandit. Il est bien loin le petit Potter qui découvrait ses pouvoirs magiques et le merveilleux monde de Poudlard.

A l’image du livre, que j’avais trouvé dense, mais sans véritable relief, si ce n’est la fin, le film est sage et sans saveur. Pire, il souffre de certains choix – en évoquant trop les amourettes des héros, il passe sous silences certains aspects plus instructifs de l’histoire. Derrière Harry, Ron et Hermione n’ont plus que des miettes. Et les autres personnages – éléves, Hagrid, les professeurs – deviennent presque de simples figurants.

L’ensemble est donc moyen. Comme le 5e épisode, ce « prince de sang mêlé » est moins bon. Pour les potter-maniaques, il reste à espérer que pour le dernier épisode, le réalisateur réouvre son livre de formules magiques et utilise celles qui avaient permis de nous enchanter dans les premiers.

Coup de coeur : Persepolis

Vu en DVD, Persepolis est un petit bijou d’animation. A travers l’histoire de Marjane une jeune iranienne au caractère bien trempé, sont évoquées plusieurs époques de l’histoire de l’Iran. Après s’être rêvée prophète sauvant le monde, et avoir suivi la chute du régime du Chah, Marjane subit l’instauration de la République islamique qui contrôle tout. Au début de la guerre contre l’Irak, elle est envoyée par ses parents en Autriche afin de la protéger. Et là, elle va vivre une nouvelle révolution : l’adolescence et la liberté, l’amour mais aussi la solitude et l’exil.

Animation soignée, humour irrésistible, évocation intelligente de nombreux sujets sérieux – politique, religion, liberté d’expression, place de la femme, sexualité, etc. – Persepolis est un vrai petit bijou que je vous conseille de découvrir sans tarder.

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s