De Mikael à Gabriel : buzz du vide ou stratégie gagnante ?

Oui, oui, je sais, il y avait longtemps que je n’avais pas écrit sur mon blog. Que voulez-vous la rentrée de septembre a été particulièrement chargée.

Mais le ramdam – pour faire plaisir aux gardiens de la langue française – généré par ce minet de 19 ans qui porte le même prénom qu’un ange annonciateur et comme nom de famille le prénom du mari d’Eve (c’est sans doute pourquoi la modestie est dans ses gênes), m’inspire ce soir un billet d’humeur avant d’aller me coucher.

Suite au reportage de Confessions Intimes,  dont le sérieux et la qualité des témoignages sont autant de marques de fabriques reconnues, consacré à ce jeune homme convaincu d’être une star alors qu’il n’a rien fait de sa vie et ne dispose, manifestement, d’aucun talent, un certain buzz envahit la toile depuis vendredi. Mais qu’avons-nous fait pour en arriver là ?

Je me refuse d’en dire plus sur l’espèce de vide stratosphérique au prénom d’ange qui s’est ridiculisé, lui et ses parents, dans l’émission de TF1, en organisant une séance de signature d’autographe dans son jardin, se réjouissant du succès de l’opération à laquelle seule sa grand-mère est venue. Vous trouverez sans problème toutes les informations grâce à votre moteur de rechercher préféré.

Mais je ne peux m’empêcher de me demander comment et pourquoi nous consacrons aujourd’hui autant d’audience et d’intérêt à ces inconnus à l’égo sur-dimensionné, dénués de toute forme de talent si ce n’est celui de se mettre en scène pour créer du bruit autour d’eux-même.

Pourquoi les les médias, et par effet boule de neige – même si c’est souvent pour en sourire – les blogueurs s’intéressent-ils à ces inconnus sans qualité, alors qu’il y a tellement de gens méritants, talentueux ou encore généreux qui auraient besoin de bénéficier d’un instant de médiatisation profitable à leur action.

Comment comprendre que ce parfait inconnu ait droit à un reportage de Confessions Intimes, qu’il soit également, par la suite invité sur NRJ ou chez Morandini, si ce n’est par l’audience qu’il est susceptible de générer. Et forcément de me poser la question : pourquoi le spectateur / auditeur s’intéresse-t-il tant à des anonymes? Secret story, le loft, l’amour est aveugle.. c’est l’apologie du vide. Une descente vers le trash et le néant qui se poursuit inexorablement depuis des années, avec pour preuve, dernièrement, un mariage dans Secret Story et un hypothétique polichinelle dans le tiroir d’une candidate .

Et les nouveautés comme Master Chef ne dérogent pas à la règle : des anonymes – qui au moins savent cuisiner, c’est déjà ça – dans un jeu dont personne ne doute qu’il soit scénarisé… Et après ? Sans doute rien, comme toujours…

Et comme par hasard, c’est souvent sur TF1. Montebourg, dans sa sortie remarquée contre la chaîne, aurait pu ajouter à ces griefs l’absence de toute forme de contenu culturel. Et dire que TF1 avait été vendu au « mieux-disant culturel » à l’époque.

Un début d’explication se fait jour en relisant l’analyse de Serge Tisseron, psychiatre et psychanaliste, qui écrivait au sujet du loft, mettant en avant une « évolution dans notre façon de nous percevoir et de nous montrer aux autres ». soulignant que « habituée à être photographiée et filmée sous tous les angles dès le plus jeune âge, elle s’est construite psychiquement en considérant qu’aucune image ne peut cerner l’intimité véritable ». Et d’expliquer qu’après avoir revendiqué le droit à l’intimité, la jeune génération revendique son désir d’extimité consistant à révéler les éléments de sa vie intime. Une désir qui bénéficie aujourd’hui des outils facilitant cette exhibition.

S’il y a un besoin d’exhibition revendiqué chez certains, et exploité par les médias, c’est qu’il existe un certain voyeurisme de l’autre côté.  Ce règne du voyeurisme instauré par la télé-réalité met en avant des individus prêts à tout pour arriver à leurs fins : calculateur, pervers, dominateurs… peu de place pour les discrets. La télé-réalité fait appel à l’instinct de survie, plus qu’aux nobles sentiments, et définit ou induit une nouvelle morale égoïste et égocentrique.

Forts de ce constat, si je retourne le problème, je suis obligé de me demander si Mikael et Gabriel ne se seraient pas montré finalement un peu plus malins que le système : conscients qu’une personnage un tant soit peu excentrique peut provoquer un certain buzz, attirer l’attention, obtenir l’espace d’un instant une forte médiatisation et s’ouvrir ainsi des portes, ne se seraient-ils pas servis du système comme accélérateur pour faire en quelques semaines ce qui leur aurait pris des années, voire n’aurait pas été possible autrement. Même s’ils doivent pour cela subir les critiques et railleries. Peu importe les moyens pour parvenir à ses fins. Et l’histoire peut leur donner de l’espoir : Regardez Steevy : jeune homme inculte débarqué de sa Sarthe natale avec sa peluche d’âne, il est aujourd’hui régulièrement à la télé, à la radio, voire au théâtre. On peut naturellement discuter de son talent / absence de talent, mais force est de constater que la télé-réalité lui a ouvert des portes. Et qu’il a au moins le talent de savoir durer …

Mais, est-ce que ce ne sont pas là finalement les nouvelles règles fixées par notre télé ?

Coluche, dans un de ces sketchs, dénonçait les radios qui matraquent les mêmes chansons « quand on pense qu’il suffirait que les gens ne les achètent plus, pour que ça ne se vende pas ». Avec la télé c’est pareil : il suffirait qu’on ne la regarde plus, pour que ces programmes s’arrêtent.

Mais quelque chose me dit que c’est pas pour tout de suite.

Advertisements

Un commentaire

  1. […] This post was mentioned on Twitter by La nymphe des buzz and La nymphe des buzz, Buzz. Buzz said: De Mikael à Gabriel : buzz du vide ou stratégie gagnante ? « Media … http://bit.ly/bYVQoH […]


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s