Super 8 : Des Goonies à ET, en passant par Alien, retour dans les années 80

Après Une Séparation, Minuit à Paris, Omar m’a tuer ou encore Kung Fu Panda 2 (bin quoi, c’est l’été), je continue ma fréquentation régulière des salles obscures. 5 films en 2 mois, ça ne m’était pas arrivé depuis longtemps. Dernier en date, Super 8, vu durant ce long week-end de 3 jours.

Et un grand plongeon réussi en arrière, au temps de ma jeunesse. Flashback

Lire la suite

On joue à la guerre ? Ok, mais avec des Post-it !

L’histoire retiendra que la France est entrée en guerre le 2 août 2011. Et comme la guerre n’est pas un jeu, c’est forcément chez un éditeur de jeu – Ubisoft – qu’elle a commencé.

Quelle guerre ? Mais cette guère inutile – et donc forcément indispensable pour les geeks – qui va coûter la vie à des forêts, qui risque de mettre à mal les stocks de grandes entreprises comme 3M, qui va faire chuter forcément la productivité des entreprises en été … La guerre des Post-it.

Au sein des entreprises de Montreuil au début, puis désormais de toute l’Ile de France, la guerre s’étend. Elle frappe partout, de Rennes à Toulouse.

En quoi consiste cette guerre : à décorer la fenêtre de son bureau d’aliens et autres personnages de jeux vidéos, ou de notre culture commune, réalisés à l’aide de post-it. Et oui ma pauvre Lucette, on s’amuse comme on peut dans les open-space parisiens. On retrouve donc surtout des Pac-Man, des personnages de Marios, et des Simpsons… mais aussi des guitares, des fleurs, des Goldorak, des Lapins Crétins ou encore la langue des Rolling-Stones. Voir même, un bouledogue français (et vous savez à quel point j’aime ces petites boules. Bref, passons, là n’est pas le sujet)

Après s’être répandue sur twitter sous le hashtag #postitwar, elle est arrivée naturellement dans les médias, en particulier les Inrocks et le Monde, qui ont relayé les différentes escarmouches en premier, avant que le conflit ne se retrouve dans la plupart des médias, du JDD au journaux télévisés de France Télévision.

Pour les passionnées de stratégie guerrière et autres amateur du mouvement tournant par Sedan, vous retrouverez les principaux faits d’armes sur le site dédié : www.postitwar.com. Et pour ceux qui veulent lancer une offensive, découvrez tous les plans de bataille sur ce site.

Si les réactions sont plutôt positives côté salarié – ça égaye les bureaux, ça rapproche les employés – j’imagine, sans doute à tort, qu’elles le sont un peu moins côté employeur. Quoi que, comme ils sont en vacances loin des bureaux…

Je rejoins l’idée évoquée dans le billet de Wondercom que ce qui n’était qu’une activité de détente individuelle au début est rapidement devenu un travail de création de groupe, une réflexion autour du motif à créer. Tant mieux. Ne nous leurrons pas pour autant : Cette mode toute éphémère (sans doute déjà dépassée à l’heure où j’écris ce billet me direz-vous) ne survivra certainement pas à l’été. Mais j’avoue, j’aurai tendance à voir d’un bon oeil dans la période estivale météorologiquement déprimante et économiquement inquiétante que nous traversons  le sacrifice de quelques post-it, s’il permet de retrouver un peu de plaisir à se retrouver ensemble sur un lieu de travail.

Je ne sais pas si ce sera aussi efficace qu’un séminaire d’entreprise, mais en tout cas, c’est sur, ce sera moins cher. Et plus facile à mettre en oeuvre.

Bon, dés qu’il s’arrête de pleuvoir, je file acheter des post-it !

Mention spéciale à Allocine pour ce magnifique Obelix que j’adore

Cinéma : ne ratez pas « Une séparation »

Le film iranien « Une séparation » est en train de devenir le carton de l’été, avec plus de 630 000 spectateurs à la mi-juillet, le film pourrait atteindre le million fin août. Une surprise pour un film d’une qualité rare et que je vous conseille de ne surtout pas rater.

Lire la suite